Portrait d’un passionné du Didgeridoo

Raphaël Didjaman est né en 1968. D’abord saxophoniste et Deejay jusqu’à l’âge de 27 ans, a tout plaqué un jour pour partir en Australie. Sur ces terres originelles, il a découvert le didgeridoo. A l‘écoute de rites aborigènes, il a senti que cet instrument serait au cœur de tous les changements que connaîtrait sa vie… C‘était en 1995.

Contact

Portrait d’un passionné du Didgeridoo…

Il passe un an en Australie, dans l’outback, apprenant sans cesse, suivant les conseils de joueurs de grande renommée. Puis il rencontre, à Alice Springs, Andrew LANGFORD, Ash DARGAN, David HUDSON, Mark ATKINS… et ces expériences seront décisives et le décidera à se professionnaliser.

Depuis, chaque année, il se rend en Australie, se perfectionne avec toujours plus de rigueur, et recueille les précieux bois d’eucalyptus qu’il travaillera ensuite dans son atelier pour en faire d’authentiques didgeridoos.

Respectant chaque bois, il les travaille de sorte à en accentuer les caractéristiques acoustiques, à rendre le son plus pur, plus tonique, plus suave et à faire vibrer la matière sans jamais la dénaturer.

Fort d’une discographie de 12 albums, 1 DVD pédagogique, et de nombreuses rencontres artistiques de renommées (Orchestres Symphonique et Philharmonique, Acteurs, Réalisateurs, Chanteurs etc.), Raphaël est devenu un joueur expérimenté et un artisan – luthier reconnu pour le bonheur de tous les passionnés de didgeridoo.

Après la sortie de ses 2 premiers albums musicaux « VIBRATIONS » et « TECHNOLODIDGE » dans les années 2000, il fonde en 2007 son propre label musical TRIBAL ZIK RECORDS, en mettant en avant le Didgeridoo sous toutes ses formes musicales. Ce mot d’ordre lui permettra de gérer sa propre carrière et de produire d’autres artistes comme SCHAYE B, EEBUKLEY, ELJAHIZHED…

En cette même année 2007, il enregistre en Australie le DVD pédagogique ” L’ESSENTIEL du DIDGERIDOO “ qui lui permettra de se fixer dans le monde des musiciens professionnels et des professeurs de musique.

2012 est une année où un réel virage est pris pour Raphaël Didjaman, avec la proposition de la grande cheffe d’orchestre ZAHIA ZOUANI qui lui propose de devenir le premier soliste officiel au sein de l’OSD (Orchestre Symphonique DIVERTIMENTO).

En 2019, son histoire et sa personnalité font que des fortes personnalités du CNRS et Muséum de Paris le contactent pour réaliser un album épique nommé ” JURASSIC SOUNDS “, sortie en Mai 2019, avec l’astrophysicien HUBERT REEVES et le paléontologue Jean-Sébastien STEYER.

Direct, droit et sans concession, Raphaël Didjaman surfe sur la vague des rencontres honnêtes et sincères. Le tabou et l’ambiguïté ne sont pas ses plats favoris comme il aime à le dire :

– « J’aime les projets simples et créatifs car c’est dur d’être simple et d’aller à l’essentiel de nos jours ! C’est ce que j’aime dans le didgeridoo. Un simple bout de bois, mais qui scotche tout le monde quand on entend ce qu’on peut en faire aujourd’hui ! Cet instrument vieux de 20 000 ans se mélange avec la musique classique, le Métal, la Techno et Electro, la Relaxation et le Zen, la Salsa, le Reggae, Hip Hop… juste avec un tronc d’arbre quand on y pense… c’est pas faire du simple ça ?! »

Raphaël Didjaman.

RAPHAËL DIDJAMAN

Didgeridoo Artist / Maker & Producer.

Photos entête et bas de page : Arié Elmaleh