Maintenance et Entretient de son Didgeridoo

Vous venez d’acquérir votre “bébé”, donc votre didgeridoo ! Une question se pose naturellement :

“ Que dois-je faire ou ne pas faire, pour que mon didgeridoo dure longtemps ? “

Voir nos Didgeridoos

Maintenance et Entretient de son Didgeridoo

1. L’embouchure :

a. Embouchure en cire d’abeille :

Nettoyez votre embouchure avec de l’alcool à 90° après avoir prêté votre didgeridoo, car des petites maladies bénines peuvent devenir rapidement génantes. Comme l’erpès qui se transmet par la salive.

Vous avez cassé l’embouchure. Remodelez-la avec de la cire achetée à un apiculteur. Achetez une toute petite casserole et 1 kilo de cire d’abeille que vous faite fondre doucement dans la casserole pour la 1ère fois entièrement. Laisser durcir.

Et c’est seulement le lendemain que vous pourrez réparer votre embouchure en faisant chauffer la casserole à nouveau à feu doux. Surveillez votre cire car en fondant, la cire liquide va recouvrir le bloc qui fondra peu à peu, jusqu‘à former une sorte de galette qui va s’amincir au fur et à mesure. Prenez une spatule et plongez-la dans la casserole pour y retirer la galette de cire lorsqu’elle se sera réduite jusqu‘à 1/2 cm d‘épaisseur environ.

Puis découpez un bout de galette chaude et roulez-la pour en faire un boudin assez homogène et de diamètre de 1 à 2 cm de rondeur régulière. Et posez le boudin chaud sur votre didgeridoo en lui donnant la forme et le diamètre que vous souhaitez.

En général, le diamètre est de 28 à 32 mm pour une embouchure normale. A vous de voir.

En été, ne laissez pas votre instrument en plein soleil ou bien dans votre voiture en pleine chaleur. Sinon, vous aurez la surprise de voir que votre embouchure a fondu. Chose qui m’est déjà arrivé personnellement.

b. Embouchure en Bois ou autre matière :

Protéger bien votre embouchure avec un « capuchon » bien épais, de façon à ce qu’il résiste aux éventuels chocs lors des manipulations sur vos trajets. Il existe différentes matières comme les protèges bocks pour les cannettes de bières qui peuvent être recyclés, et qui sont en général en polystyrène ou en néoprène. Vous pouvez également vous fabriquer un capuchon protège embouchure avec du « papier bulle ».

2. La température :

Sachez que votre instrument (surtout un vrai en Eucalyptus) reste une matière organique, qui était vivant avant qu’il ne devienne votre didgeridoo. Ce qui veut dire que chez vous, une température de 20 à 24° est souhaitable pour éviter les risques de fissures dû à la chaleur de votre propre air (32 à 34°) lorsque vous soufflerez dedans.

Protégez bien votre didgeridoo dans une housse bien épaisse ou dans un étui de votre choix que vous aurez bien protéger, lorsque vous changez de maison car, une fois de plus, votre instrument va subir des changements de température. Arrivé à l’autre endroit, laissez-le dans sa housse pendant 1 heure. Le temps qui s’adapte à la température ambiante de son nouveau lieu.

Une fois votre session de jeu terminée, n’oubliez pas de bien laisser ventiler votre instrument à l’air libre pendant une bonne 1/2 heure. De façon à ce que la salive n’imprègne pas trop le bois à l’intérieur de votre instrument. Cela augmenterait les risques de fissure.

3. Les fissures :

Pas de panique ! La fissure est dû, en général, à 2 phénomènes :

– un changement de température trop grand dû à la manipulation d’une maison à une autre (voir article 2 au-dessus)

– une pression trop forte lorsque vous jouer dedans. C’est un cas assez courant, ne vous inquiétez pas outre mesure. On est sur le même principe qu’un tuyau d’arrosage, si vous lui fournissez plus de pression qu’il ne peut en accepter, il se crèvera.

Comment réparer les fissures de votre didgeridoo :

Prenez une colle époxy + durcisseur (Araldite, tube rouge clair + tube blanc) et faite le mélange indiqué sur le mode d’emploi. En général c’est de l’ordre de moitié moitié (50/50). Puis bien imbiber la fissure jusqu’à laisser légèrement déborder. Laissez sécher, ponsez. Un petit re-vernissage et le tour est joué !

Ne jouez que le lendemain par sécurité, comme ça la colle aura le temps de bien sécher durant la nuit, et vous serez moins exposé au mauvaises surprises.

Fissures, embouchure cassée ou un doute sur la santé de votre Didgeridoo… bien, n’hésitez pas à contacter Raphaël Didjaman pour un bilan !

RAPHAËL DIDJAMAN

Didgeridoo Artist / Maker & Producer.