Lorsque j’avais 16 ans, il y a 3 siècles donc… lol, j’étais un bus avec un ami. Il m’avait parlé d’une amie à lui qui savait souffler sans arrêt en jouant de sa clarinette. Il essayait de me montrer mais il ne se rappelait plus comment elle faisait. Ce qui me fait réaliser que c’était la première fois qu’on me parlait de le RESPIRATION CIRCULAIRE.

A cette époque-là, j’avais flashé sur le Saxophoniste KENNY G (album « G FORCE » – funk) et on m’avait dit qu’il pouvait jouer et tenir une note à l’infini, mais à l’époque je ne me rendais pas compte du processus et de la puissance de la Respiration Circulaire !

Alors qu’aujourd’hui, quand je vois des joueurs de Didgeridoo qui pensent être les seuls à pratiquer la Respiration Circulaire et détenir une sorte d’Aura spécial comme le Graal des instruments à vents dans leurs mains, je leur dis : « calmez-vous les gars et redescendez sur terre ! » … je vous explique pourquoi.

Oui la Respiration Circulaire est une belle et principale partie des bases du Didgeridoo quand on démarre. Non, la Respiration Circulaire n’est pas seulement pratiquée que par ces mêmes joueurs.

Dans cette vidéo ci-contre, vous allez donc voir le grand Mister KENNY G faire une incroyable démonstration de Respiration Circulaire lors de d’un énooorme live… bravo KENNY !

Petite parenthèse pour dire également que KENNY G a été l’un des premiers musiciens solo au monde à être signé en 1982, sur une major compagnie comme SONY COLUMBIA… et tout ça grâce à l’immense producteur CLIVE DAVIS, renommé pour être le surdoué des découvreurs de talents avec entre-autre : Janis Joplin, Bruce Springsteen, Simon & Garfunkel, Santana, Miles Davis, Billy Joel, Barry Manilow, Patti Smith, The Grateful Dead, Aretha Franklin, Whitney Houston, Sean Combs, Alicia Keys… rien que ça !!!

Et pendant que KENNY G sortait des albums à travers le monde dès 1980 où il commençait à taquiner la Respiration Circulaire… on était où nous les joueurs de didgeridoos occidentaux avec notre respiration circulaire légendaire ?  Hein ?  … La réponse est simple : nulle part… nada… rien ! On jouait avec nos crottes de nez… tout simplement car on était trop jeune !

En revanche du côté de l’Océan Indien, en Australie, cela fait depuis plus de 20 000 ans que les joueurs Aborigènes jouent le didgeridoo et la pratiquent cette fameuse Respiration Circulaire… magnifique !

Il faut savoir que la pratique de la Respiration Circulaire amène une transe incroyable quand on joue longtemps de son instrument sans s’arrêter. Et pendant cette transe, plusieurs phénomènes se mettent en place comme :

  • Commencer à voir en négatif et en noir et blanc

  • Arriver au « Black-Out »

Le terme « Black-Out » ne veut pas dire que l’on tombe dans les pommes ou qu’on perde connaissance, mais simplement le fait que le joueur ne voit plus rien alors qu’il a les yeux ouverts pendant qu’il joue. Et ce phénomène se met en place qu’au bout de 20 minutes de jeu sans s’arrêter. Personnellement je l’ai déjà vécu plusieurs fois, et c’est juste une expérience incroyablement belle car le son vous envahit et vous ne faites plus qu’un avec lui. Une sorte de drogue naturelle en somme… mais il faut d’abord pratiquer pendant quelques années avant d’en arriver là !  C’est ce qu’explique très bien KENNY G dans cette vidéo ci-contre…

Voici la vidéo d’un exemple typique de transe naturelle dû à la Respiration Circulaire, avec ce direct en radio du canadien COLIN STETSON au Saxophone Baryton. Regardez bien cette vidéo jusqu’au bout s’il vous plait, car vous y verrez COLIN s’arrêter de jouer et tituber juste quelques secondes avant de reprendre ses esprits en main… la preuve par 9 de la transe… magique !!!

Le trompettiste TROMBONE SHORTY s’amuse très bien aussi avec sa trompette, comme JAMES CARTER, GEORGE COLEMAN, SONNY ROLLINS, JOHN ZORN, DAVID MURRAY, EVAN PARKER, JOHN SURMAN, JONAH PARZEN-JOHNSON, SAM NEWSOM, FEMI KUTI et j’en passe pleins d’autres !  Nos grands artistes tubistes, trompettistes et flûtistes français  FRANCOIS THUILLIER, MARC STECKAR, DIDIER MALHERBE et l’immense MEDERIC COLLIGNON sont également des talentueux joueurs professionnels qui ont sorti leur instrument des cirques et fanfares pour les mettre en haut de l’échelle musicale du Jazz ou tout autre type de musique, tout en acceptant que la respiration circulaire n’était pas un jouet ni une option, mais une vraie technique pour réapprendre à respirer et apprendre à adapter son jeu pour.

Il semblerait toutefois que les musiciens de jazz aient accroché plus rapidement que les musiciens de musique classique… cela est peut-être dû à l’admiration qu’on les ” Jazzeux ” pour la technique pure.

WYNTON MARSALIS s’amuse beaucoup avec la respiration circulaire au point qu’il enregistrera le célèbre titre « MOTO PERPETUO » du compositeur Italien et violoniste NICCOLO PAGANINI (1782-1840)… tout simplement gigantesque comme oeuvre !

Ce qui m’amène à vous avouer que le didgeridoo est une drogue, une vraie !  On peut en jouer jusqu’à ne plus savoir où en est et où on se trouve… c’est trop bon quand j’y pense !

CONCLUSION :

La respiration permet de jouer en continue de notre instrument… ça, aucun doute !  Par contre, comprendre que cette technique peut nous amener à nous élever spirituellement demande une persévérance sans précédent !  Car on a beau être le meilleur technicien musical du monde… sans âme on n’est rien !

Je n’ai pas eu le temps de brosser un tableau de tous les musiciens connus qui pratiquent la Respiration Circulaire. Mais si vous en avez quelques-uns à nous faire découvrir, et bien je vous invite avec plaisir à partager vos coups de cœur pour ceux qui vous ont fait rêver !  Mettez tout ça dans les commentaires et je les ajouterai dès que possible… merci !

Raphaël Didjaman.